Les rizières de Ping’an

Aujourd’hui nous sommes arrivés dans les rizières de Ping’an, il fait très chaud, mais les paysages sont magnifiques.

Ces rizières sont habités, il y a des travaux aux champs, le repiquage du riz est en cours.

Voici une vue des hôtels dans les rizières.

 

Quelques moments à Guillin

Guillin, n’est qu’une étape pour nous afin d’arriver aux rizières. Nous avons fait une visite rapide du parc afin de voir les pagodes illuminées.

Une belle surprise le lendemain pour le déjeuner, le restaurant est au 7ième étage et la vue est magnifique.

Le cappucino était aussi excellent. Il y a un changement au niveau de la température, beaucoup plus chaud et humide.

Promenade au lac vert

En plein coeur de Kunming on retrouve le lac vert ou émeraude. Il a été aménagé au 17ième siècle par l’empereur Qianlong. Il est parsemé d’îles et de pavillons. Chaque détour nous offre un spectable différent, un personne fait du tauchi, un groupe de personnes agées fait de l’exerice, des musciens amateurs, etc.

À la sortie du parc, Kunming, ville moderne

 

 

 

En route pour Shilin la forêt de pierre

Aujourd’hui, nous sommes allés à Shilin à environ 1:30 de Kunming, nous avons été retardé par un accident de la circulation. Dans l’autobus j’ai eu l’occasion de discuté avec chinois qui a travaillé aux États-Unis dans une université. Mais revenons à la forêt de pierre …

La Forêt de pierre de pierre de Shilin est une véritable merveille naturelle. Cette mer de rocher représente un paysage magique sans âge dans lequel pics karstiques se déchirent et s’entremêlent. Des sentiers s’enfoncent dans ce labyrinthe de pierre et parfois débouchent sur un étang ou un escalier au bout duquel un pavillon offre une vue panoramique sur cet océan karstique aux formes étranges.

J’avais déjà vu des formations karstiques au Vietnam, mais pour la première fois j’ai l’occasion de circuler à l’intérieur de celle-ci.

Il s’agit d’un endroit habité, il y a différentes cultures maraîchères, on a même entendues un paysan chanter. J’aime beaucoup voir ce type de paysage.

Les sentiers sont aménagés avec des dalles de pierres, mais il fallait être prudent, c’était plutôt glissant sous la pluie.

On danse sur la place de la pagode de l’ouest (Kunming)

Après quelques jours de pluie, il fait beau ce soir à Kunming avec une petite brise de fraîcheur, c’est très agréable. La place de la pagode de l’ouest est remplie, il y a plusieurs groupes qui réalise de la danse avec des mouvements inspirés du Taichi. Des passants se joignent aux groupes déjà formés. Il y a des familles qui s’amusent. Tous les âges sont représentés, il se dégage une atmosphére joyeuse dans une grande simplicité. C’est très agréable pour moi de vivre ces moments, il est dommage que nos place publiques ne soit pas habités de cette façon.

Le sentier des nuages

Le sentier des nuages est un endroit à voir lorsque vous passez à Dali, malgré la pluie, on décide d’y aller.

Normalement on accède au sentier par un téléphérique, surprise celui est en réparation.

Cependant un sentier s’offre à nous pour gravir la montagne, il permet d’accéder à un monastère pour femme, il est très jolie et une ambiance Zen y règne.

Arrivée des écoliers à Dali

J’aime bien faire des promenades matinales dans une nouvelle ville, je trouve intéressant de voir la ville s’éveillé avec ses rues presque désertes. Soudain une rue est rempli de jeune avec le même costume bleu, ce sont des écoliers qui arrivent pour le début des cours.

Il y a aussi plusieurs kiosque de nourriture sur la rue près de l’école. Les étudiants s’achètent un petit lunch, il y a plusieurs choix. Tout près de moi, il y a un kiosque ou l’on prépare un sorte de burritos chinois, qui contient entre autres du choux et une saucisse.

Après plusieurs minutes d’observations, je décide d’en acheter un pour y goûter, une passante chinoise qui comprend l’anglais à la gentillesse de m’aider pour le choix des ingrédients.

Le verdict, c’est bon et c’est très soutenant pour seulement 5 yuan. J’aime bien la nourriture pour étudiant en chine.

Les trois pagodes à Dali

Les trois pagodes, datant de plus de 1 800 ans et situées au Nord-Ouest de la vieille ville de Dali, constituent un véritable site touristique au pied de la montagne Cangshan, face au lac Erhai.

Comme son nom l’indique, le site des trois pagodes rassemble trois anciennes pagodes indépendantes les unes des autres formants de la sorte un triangle symétrique ; ce qui est réellement unique en Chine et qui ne doit donc, en aucun cas, être manqué par les visiteurs de la ville de Dali.

La pagode Qianxun qui se situe au milieu des deux autres, respectivement placées au Nord et au Sud de la première, est l’une des pagodes les plus élevées de la dynastie Tang.

Voici quelques photos

 

Dali sous la pluie

Un matin pluvieux à Dali, mais il y a de la vie quand même et on peut profiter du voyage d’une autre façon.

Il y a un petit ruisseau aménagé dans le vieux Dali, s’y promener sous la pluie est agréable.

Un bon café au lait avec un bon livre

Visite de l’église catholique qui est d’architecture Bai, une ethnie de la région

Et la danse des parapluie dans les rues.